Première lettre d'Irien Démester

Curieux Tacine,
Je réponds à ton invitation et te livre tels quels les souvenirs qui restent encore solidaires de ma trame-mémoire.
Pour ma part, tout a commencé sur Dizir IV, planète perdue aux confins du système de Malifry, qui ne doit sa dénomination de planétoïde qu'aux mines d'ultra-cuivre noyautant les sous-sols. Méta-usines et monstronefs d'exploitation, tel fut le décor que mes oreilles ont pu percevoir pendant trop d'unités temporelles locales.

Trames de l'étude des Traceurs de Méridiens 170900

Insondables ténèbres, que ne m’avez vous laissé à d’insignifiantes études sur l’optimisation du thésaurus de la bibliothèque itinérante des scoutes orphelins du palais impérial ?
Non, au lieu de cela, vous avez décidé de me précipiter dans la plus terrible aventure qu’il ait été possible de vivre par un malheureux citoyen de classe 6 (et encore… à peine).
Mais laissez moi vous en dire un peu plus. Zaggedon, le monastère, vous vous souvenez ? Mais si, rappelez vous.

Le Fief

Katria s'était aménagée, durant son dernier voyage d'apprentissage, un bureau au sommet d'une tour télémétrique d'un secteur scientifique désaffecté. Elle aimait s'y rendre lorsque les problèmes devenaient trop nombreux et qu'elle se voyait obligée de se décharger de certaines tâches sur des centres de traitements secondaires.
 
Pour l'instant son travail était avant tout un travail de production. Elle avait envoyé depuis une quinzaine de jours la presque totalité de ses meilleures Intelligences naviguatrices.

Le Tétraèdre

Dans le sifflement strident de ses disques cinétiques "Constante Contrainte" hissa Geor au somment de la cheminée de cendre. Le champ de confinement qui maintenait le puits ouvert se fragiliser de toute part et des rivières de sable fin perçaient le long du court boyau.
 
Tant bien que mal l'étrange attelage émergea, Geor se retrouva à l’air libre, petit être vivant au centre d’un océan figé de sable noir. Dans un premier temps la clarté fut telle qu'il ne put que cligner des yeux, incapable de ne rien voir.

Pages