L'Empire - L’épreuve de la Traversée

es rapports humains devinrent si complexes au fil des grands cycles que nous fûmes finalement confrontés à une terrible impossibilité de communiquer. Le genre humain atteint un niveau ultime de compréhension de son prochain et par la même une conscience aiguë de son incapacité à vivre sa profonde différence avec l’autre.

Les possibilités de Télépathie Acceptée offerte par l’église 2.14 de la Pensée Stérique ont permis de plonger au cœur de l’âme humaine. Nous sommes partis à l’aventure dans les méandres de la psychè de nos proches, nous avons suivi des cycles durant les circonvolutions de l’intelligence des gens que nous aimions. Mais nous n’y avons trouvé que des mystères, des interrogations, des concepts indéfinissables. Derrière l’inconscient se cachait le Complexe C, ce que nos ancêtres appelaient l’âme. Et tel l’algorithme des Intelligences, chaque Complexe C se révéla profondément différent de tous les autres. Impossible de comparer, de rapprocher et donc de comprendre. Depuis, le diacre métal Agystpa d’alias Entre les Ecrits nous a transmis les clés de lecture du Complexe C. Mais au tout début de sa découverte, sa nature nous apparut profondément chaotique. Et loin de rapprocher les Bio, de les unir en une forte communion des pensées, la mise à nue de la réalité des êtres nous plongea dans un mutisme, un état de quasi catatonie, une stupeur béate. Et tous de s’enfermer dans une existence solitaire, de sombrer dans un déclin mortifère loin des autres, incapable de ne serait-ce que respirer auprès d’êtres au travers desquelles nous pouvions désormais voir une immensité plus grande encore que celle de l’univers normé.

Le mal de cette grande dépression dévastât le cœur de l’empire en trois grands cycles seulement. Seul le diktat du Vent d’Ignorance promulgué par le muezzin Yüdin protégea les mondes de la bordure, empêchant la propagation du savoir de l’église 2.14 et renvoyant le Complexe C au-delà des frontières de notre savoir. Mais l’empire régressait, et Yüdin comprit que son remède pourrait à la longue s’avérer tout aussi fatal que le mal dont il était censé nous défendre. Il imagina donc un protocole d’étude qui devait mener à la compréhension du Complexe C et à son acceptation par les hommes et tous les Bio à même de le percevoir. Il convoqua les trois plus grands intellectuels de chacune des Pensées principales et les installa au cœur du palais impériale, désormais désert, abandonné suite à la grande Dispersion de l’Incompréhensible.

Yüdin nomma cette assemblée la Forestation.

Il leur donna pour mission de parfaire l’étude d’Agystpa et de prononcer le texte d’une nouvelle humanité. Pour cela, il leur accorda trois cycles longs. Faute de quoi l’assemblée serait dissoute et les hommes abandonnés à leur déclin.

Dans un premier temps la Forestation se tourna vers les Intelligences. Ils imaginèrent que le futur de l’humanité passait par sa réincarnation Métal. Ils prolongèrent la complexité des sciences Biotal jusqu’aux limites ultimes de la compréhension du multivers. Mais ce fut une impasse. Les Bio et les Métal devaient poursuivre leur route côte à côte, en entités séparées.

Deux cycles longs furent ainsi perdus.

On poursuivit l’effort mais on décida dans un même temps de se préparer au pire. Une solution de la dernière chance fut mise en place. On proposa aux derniers survivants d’être conservés en stase aussi longtemps qu’il serait nécessaire pour trouver une issue à la disparition des hommes, un remède à leur suicide collectif. Les citoyens qui acceptèrent furent emmenés aux portes des trois garages hermétiques de l’Empire. Là, ils furent installés dans des Mains et accédèrent à une Seconde Voix oblitératrice. Ils sombrèrent dans un état d’inconscience totale. Trente-trois trillion d’êtres humains purent être ainsi sauvés. A l’exception d’un seul qui décida de rester conscient dans des univers de la Seconde Voix qu’il avait lui-même conçus. C’était l’un des participants de la Forestation, le Maître Ombre Za d’alias Fil et Lame, arketek des proportions artificielles. Il développa une Poignée de Main capable de simuler des avatars dotés de Complexe C adaptatifs. Dans cette Poignée les avatars étaient dotés d’Image C (des Complexes C factices mais semblables en tout point à un Complexe Bio classique). L’avatar ajustait par empathie le niveau de détails de son Image C pour laisser le temps à son interlocuteur de se familiarise, d’appréhender, de comprendre la nature réelle de Complexe C virtualisé. Et au fur et à mesure que l’autre voyait et acceptait, l’avatar ajustait son Image et en augmentait l’Histoire. Et celui qui observait percevait, en lieu et place de l’effroi vertigineux généralement ressenti à la révélation d’un Complexe C étranger, une douce immersion, une invitation bienveillante, une émotion forte mais chaude, un profond sentiment d’amour.

Fil et Lame réveilla un Parent Psy de l’église de l’Apprenti de la pensée de Darwin, Nourk Omême d’alias Les Regards, et lui fit part de sa découverte. Ensemble ils mirent au point un protocole d’enseignement pour une approche contrôlée de la compréhension du Complexe C. Ils l’appelèrent : La Plongée.

C’est ce qui nous sauva, transformant la menace en un puissant ressort de l’évolution humaine. Par son enseignement dès le premier âge les êtres proches savent résoudre la structure d’apparence chaotique des Complexes de leur semblables. Et au-delà de la compréhension, l’union des Complexes ouvrit la possibilité du Compex, la création d’un Complexe gestalt né de la communion de plusieurs Complexes C. Les êtres humains (et la plupart des Bio à qui La Plongée est enseigné) peuvent délibérément s’unir en un Compex s’ils le désirent, créant ainsi un lien d’amour sublimé entre eux qui pourra peut-être évoluer mais certainement pas être détruit.

Sur l’Abram, et je pense que cette tradition est spécifique à notre Traceur, il n’est pas rare que des Résidents attirés par un Compex, se lancent avant de le réaliser dans une Grande Traversée. Tous les membres du Compex sont répartis aux quatre coins du Traceur. Ils doivent se rejoindre au centre de celui-ci à pied. Ils profitent de ce périple pour faire des rencontres et résoudre un grand nombre de Complexe C. Au terme de ce pèlerinage, ils sauront s’ils sont prêts au Compex.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Bio, Intelligence... ou tout autre chose?
5 + 0 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.