La Galaxie Abram - Le Moulin

’Abram, en bon père de famille a préféré détourner une majorité de la manne énergétique offerte par Bruka pour la construction d’infrastructures nous assurant à moyen terme de ne justement plus dépendre de la générosité de quiconque. C’est un accord passé entre nous et Bruka. Toutes les cartes sont sur la table. Il existe même, dans les termes de cet accord, une clause qui stipule que nous contribuerons une fois que notre balance énergétique sera excédentaire, à nourrir l’océan Brûka par des apports, certes symboliques, d’Ԑ brute.

Parmi ces installations produisant ou stockant de l’Ԑ brute ou raffinée, on peut en citer quelques-unes qui sortent de l’ordinaire…

-          Le Fournil du Perroquet. C’est un écarteur placé au cœur d’un pulsar éklictoïde proche du carrefour des Méridiens AHïl et PrémiPrémus. Il laisse passer du Triche au Normal. Une chute énergétique colossale. Un système stellaire proche formé de trois composantes est entièrement aménagé pour le stockage de cette Ԑ. Six géantes gazeuses et les trois soleils servent de silos et chaque système est équipé de son astroport. Spécificité du dispositif, une raffinerie peut traiter l’ Ԑ brute sur place sans avoir à transiter par le Traceur. Une colonie a élu domicile sur cette structure et gère l’ensemble qu’ils ont finalement appelé le Fournil.

-          L’Orgueilleuse Sellette. Projet plus controversé, il a pourtant vu le jour il y’a 220 cycles et se maintient malgré ses détracteurs.  Basé sur la technologie relativiste de l’architecte Alûre de l’église Tek No Tech de la pensée Alpha, elle consiste à ralentir l’entropie naturelle d’un soleil jusqu’à ce que les forces de rétablissement de l’astre tordent le repère tridimensionnel de l’espace normal jusqu’à la limite de rupture temporel. Les freins mis en place sont alors relâchés d’un seul coup et le retour à l’équilibre spatial du soleil produit un flux d’ Ԑ ultra brute comparable à l’explosion d’une super Nova. Cette Ԑ est enfermée dans des cubes de Brises laissés là, aux abords du système. Un terminal raccordé aux cubes permet d’y puiser toute l’ Ԑ voulue. La polémique porte sur plusieurs points :
 

o   Le soleil meurt très rapidement, seuls trois à six ponctions sont possibles avant vitrification de l’astre.

o   Des fissures temporelles brisent tous les méridiens proches d’une Sellette, ce qui rend difficile l’exploitation de ces gisements.

o   Un tiers de l’ Ԑ puisée est utilisée pour la ponction suivante.

Il reste néanmoins vrai que, même si cette méthode est particulièrement destructrice, elle rapporte une somme, un volume d’ Ԑ considérable. Pour l’instant, seize étoiles sont ainsi exploitées, mais trente-deux ont déjà été détruites.

-          Les Eoles.
Les Eoles ne sont pas à vraiment parlé des sources d’Ԑ mais plutôt des stations de stockage et de réapprovisionnement en Ԑ raffinée disséminées au sein de la galaxie dans les désert de verre.
On nomme déserts de verre ces zones contrôlées par des civilisations autochtones et mises en quarantaine par le Traceur. Dans ces secteurs, notre présence ne doit pas être révélée. Afin de maintenir les Méridiens traversant ces territoires, l’Abram y a placé de vastes stations cachées dans des replis du Triche autorisant une jonction permanente avec l’Espace Normale. Une tour, dissimulée par des écrans neutres émerge du Triche et l’on peut y accéder pour se réapprovisionner en Ԑ raffinée. Le gros de la station se trouve suspendue au-dessus de la tour mais dans le Triche. Les Eoles sont maintenues par des Merks (des Mecks instruits) et peuvent aussi servir de refuges à des Intelligences de passage ou parfois même à des Bio, qui sont alors logés dans la Tour.

-          La Chambre des Négoces
A l’inverse, l’Abram a pu nouer de nombreuses relations avec des civilisations qui l’aident, moyennant un juste retour des choses, dans sa quête ininterrompue d’Ԑ brute. L’une de ces alliances  est intéressante à plus d’un titre. La Chambre des Négoces est un consortium qui invite les grandes industries de plusieurs civilisations du noyau à développer des programmes de recherches communs. Le Traceur participe en mettant à disposition des équipes de recherches le matériel et les infrastructures nécessaires. En aucun cas il n’offre de nouvelles technologies, les civilisations participantes doivent chercher et trouver elle-même. Mais le Traceur leur facilite la tâche. Cette association intra civilisationnelle à deux principaux bénéfices : le développement rapide d’un arbre technologique maitrisé en douceur par le Traceur et une stabilité accrue dans ce secteur. Et surtout, ce programme a permis de créer de nouvelles sources d’énergie. Une bourse des excédents d’Ԑ ainsi produits profite aux civilisations concernées ainsi qu’au Traceur.

Image: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Bio, Intelligence... ou tout autre chose?
2 + 15 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.