Les Colons

Les Colons - Le Bréviaire

Le Bréviaire est la base qui recense et décrit de manière exhaustive les lois organisant les actions coloniales. 

Bréviaire des droits et obligations du colon

Ce livre recense et décrit de manière exhaustive les lois organisant les actions coloniales. Cependant le Traceur possède dans ce domaine une grande autonomie. Si il a obligation de respecter les grands principes du DOC (droits et obligations du colon) il peut y ajouter des règles qui lui semble nécessaires afin d'adapter les textes aux réalités du terrain.
Il faut savoir que la colonisation telle que l'entend l'empire peut revêtir de nombreuses apparences.
Exemple : Un érudit de "l'église du plausible" a décider de coloniser seul une planète portant aujourd'hui son nom : Raul. Son Traceur d'origine l'a autorisé à le faire adaptant une des règles de bases du DOC interdisant la colonisation d'une planète habitée ou susceptible de donner naissance à une forme de vie intelligente. En l'occurrence cet unique colon ne pouvant avoir de descendance et la population locale l'ayant accueillit pacifiquement le Traceur, après avoir prit conseils auprès du Servant Solune, a adapté les lois en vigueur à cette situation particulière (à savoir qu'une Intelligence de contrôle veille à la non ingérence de ce colon un peu spécial dans l'évolution des sociétés d'origine de ce monde).
C'est le Traceur, parent des colonies, qui fait office de juge suprême pour les colonies non équipées de balise impériale.
Voici quelques lois du DOC.
Les planètes abritant une forme de vie intelligente ou susceptible de donnée naissance à une forme de vie intelligente ne peuvent être colonisées (vie intelligente de type I01).
Les colons investissant une planète abritant des biomes locaux ne peuvent importer que des biomes déclarés compatible par leur "Servant biologie".
Durant le premier millénaire d'une colonie celle ci ne peut adopter qu'un gouvernement impériale. Au terme de cette période un référendum d'autonomie devra être réalisé.
Un Traceur a droit de démantèlement sur toute colonie qu'il a créé et ceci pendant le premier millénaire de la dite colonie.
Les Traceurs sont habilités à établir des contacts avec des civilisations de tout NT (niveau technologique). Dans le cas de civilisations évoluées ils feront office d'ambassadeurs et devront jugés de la problématique des frontières, voir de l'obligation d'abandon du secteur.
Les colonies peuvent être de type "base" (vie biologique, minérale, psy, ou énergétique), "mixte" (base et Intelligences) ou "métal" (Intelligences).

Les Colons - Renouvellement des colons

Rapidement le "stock" de colons s'épuise. Il faut attendre que les populations installées augmentent pour en récupérer des nouveaux. Ainsi sur les planètes aux conditions de vie difficiles la volonté de la population de partir sera importante mais peut être ne fera t' elle plus confiance au Traceur...

Les Colons - Les Attachés

Les Bio et les Intelligences qui demeurent sur le Traceur.
On appelle communément "Passants", les colons récemment réveillés, qui attendent sur le Traceur, pour partir vers leur colonie d'accueil.
Les Bio et les Intelligences qui résident de manière permanente sur le Traceur sont appelés des "Attachés". Ces derniers sont avant tout des travailleurs officiant à bord du Traceur. On y rencontre tous les corps de métier du Grand Peuple. Certaines professions ne se retrouvent pourtant que sur les Traceurs :
  • Émissaires : parcourent les colonies et les bases spatiales pour des missions diplomatiques et de représentation du Naviguant.
  • Architecte du large : spécialiste du maintien de vie en condition de pénurie de haute technologie.
  • Mocbith : artistes spécialisés dans les fêtes communautaires. Les cités des Traceurs sont habituellement le lieu de festivités permanentes.
  • Prêtres de la meute (si tolérés par le Naviguant) : représentants d'une branche clandestine de la garde prétorienne. Ils se sont donnés comme mission secrète la protection des nouvelles colonies éloignées de la galaxie impériale.
  • Les Fels : jardiniers s'occupant exclusivement de l'arbre chat, si le Traceur en possède un.
  • ...

Les Colons - Le Monde Verrouillé

Les colonies de Continuité

Vous l’aurez compris, il existe une diversité infinie de colonies. Elles sont généralement la création d’individus ou de groupes d’individus, de Pensées ou d’Eglises, de Rameaux, de sociétés, d’entreprises, du Traceur lui-même et de son administration. Elles peuvent également être le fruit de l’ensemencement d’autres colonies.
Un principe a cours au sein du Corpus des Traceurs : la création de cultures dîtes spontanées.
 
Explication : une colonie prospère, elle se veut une descendance. Elle souhaite essaimer. Elle choisit le nouveau monde qui accueillera son duplicata. Son duplicata car, une fois la destination retenue, la colonie va construire une société à son image, individus compris, sur ce nouveau monde.
Les villes sont les mêmes, les Bio sont des clones exactes, les Intelligences sont miroirs, les souvenirs partiellement adaptés ont été vécus par les citoyens d’origine. Jusqu’à ce que cette nouvelle société ne soit entièrement créée et ressemblante à sa sœur aînée, elle est maintenue en pause, son temps est suspendu.
Et lorsqu’elle est enfin achevée, construite à l’identique de son modèle,  les habitants s’éveillent et reprennent une vie commencée par d’autres.
Par la suite, les deux colonies vont évoluer à leur gré, peut-être, très certainement, dans des directions différentes… On dit de cette nouvelle colonie qu’elle a été instanciée. L’Agrée est l’entité Servant garante de l’autonomie de la colonie fille vis-à-vis du monde parent qui l’a créé. C’est une puissante institution dotée de pouvoirs étendus. Outre cette mission première, l’Agrée doit également, et c’est bien là toute la force des colonies de Continuité, reverser à cette communauté de colonies jumelles les progrès scientifiques, politiques et sociaux qu’elle juge profitables aux ascendants comme aux descendants.
Lorsque l’on sait qu’une colonie de Continuité peut essaimer trois à quatre fois par cycle définitif et que ses filles feront sans doute de même, on imagine sans peine la courbe d’évolution de l’ensemble sur un laps de temps réduit à son minimum.
Ce que les sociétés de Continuité perdent en authenticité, elle le gagne, et c’est la l’ambiguïté du système, en liberté, en stabilité, en force de … continuité.