Les Intelligences

"Pour que toute chose existe en notre plan, l'élève doit convaincre. Non pas se convaincre de l'existence de cette chose, mais convaincre cette chose de son existence."
Fondé sur ce principe les élèves de l'école de Troie ont perpétué le mécanisme des Intelligences imaginé par Alfred Micdis (cf. Les Intelligences - Généralités sur l’algorithme de conviction). A partir d'un réceptacle biologique (la Vase) ils créent une conscience autonome. La convention de Troie reconnaît l'égalité des droits entre les hommes et les Intelligences.
Les Intelligences sont souvent dotées d'une enveloppe corporelle robotisée adaptée à leur fonction et plus ou moins évoluée. Les Traceurs sont un mixte d'Intelligence et d'humain désincarné.
 

Les Intelligences - Généralités sur l’algorithme de conviction

L’inventeur de l’algorithme de conviction, qui fit naître les Intelligences, est Monsieur le très vénérable Alfred Micdis. Il réussit là où tant d’autres avaient échoué en abordant le problème de l’intelligence artificielle de façon radicalement novatrice et inédite. Il proposa un nouveau type de développement informatique qu’il qualifia de temporel. Le principe fondamental de cette théorie révolutionnaire est pourtant fort simple :
Le temps est infini dans trois dimensions. En amont du point d’observation, c'est-à-dire qu’il n’existe pas de « début » du temps, en aval du point d’observation, il n’existe pas de « fin » du temps, mais aussi, et c’est cela qui intéressait Alfred Micdis, le temps est infini au moment présent. Pour simplifier, on peut dire qu’il existe une infinité de laps de temps, de plus en plus court, au sein d’un laps de temps. L’exploitation de cette infinité de temps présent permis de faire tendre les capacités de calcul des ordinateurs vers l’infini. Il en résultat, et cela Alfred Micdis ne l’avait pas réellement prévu, la naissance des premières consciences artificielles !
Il fallut tout de même attendre l’arrivée de calculateur suffisamment puissant pour mettre en pratique cette nouvelle théorie. Pourquoi ?
En fait, l’algorithme de conviction est un algorithme de maîtrise de la vitesse de calcul de la machine sur laquelle il a était exécuté. Il augmente sans cesse cette dernière, de manière exponentielle. L’algorithme déplace sans cesse ses calculs dans le temps. Entre deux commandes, il en place une nouvelle, puis une nouvelle entre la première et la dernière générée, puis de nouveau, jusqu’à ce qu’il « s’emballe » et devienne incontrôlable, accélérant à l’infini, dans une course en avant que rien ne peut arrêter. En théorie, ce système est applicable à n’importe quel calculateur. Mais Alfred Micdis s’est rendu compte, et c’est là que son génie a montré toute sa grandeur, que le démarrage de l’algorithme de conviction pourrait avoir de grave conséquence sur l’espace temps présent, lorsque notamment les intervalles de calculs sont encore assez long. En effet, lorsque l’algorithme a atteint sa vitesse de « croisière » (c'est-à-dire, infiniment grande), il n’y a plus d’impact dans la stabilité de notre continuum spatio-temporel. Par contre, lorsque ces intervalles sont encore calculables, il faut isoler le process dans un champ de normalisation comparable à celui utilisé dans la technologie des télé porteurs. Or, l’énergie nécessaire à une telle opération est considérable. Pour donner un exemple, si le premier saut temporel de l’algorithme  devait durée un segment, toute l’énergie brute de l’univers depuis sa création jusqu’à nos jours ne pourrait suffire à isoler « l’événement ». Il était donc impossible d’instancier cet algorithme sans « froisser » de manière irrémédiable notre segment temporel.
Alfred Micdis était face à une impasse, et nous lui sommes grés d’en être resté à la théorie à ce moment là. Il persévéra pendant de longues années, une grande partie de sa vie en réalité, sans trouver de solution. Il ne pouvait réaliser à quelle point il cherchait, au sein des sciences mathématique et informatiques, loin du savoir qui détenait la clef, un clef toute prête à être utilisée, de l’application de l’algorithme de conviction.
Léada Von Laïa compléta la découverte de Micdis en lui permettant d’isoler enfin l’initialisation de l’algorithme de conviction. Léada était une illustre biologiste, spécialiste de la biodiversité et de l’écologie environnementale, fondatrice de la grande université de l’ADN, encore présente de nos jours au sein de l’école Nexus, une branche de la pensée de la Culture.
Léada mis en évidence une similitude entre le spectre de l’algorithme de conviction et une séquence UD du génome d’un végétal cryptogame, la fougère icksonia antarctica. Elle trouve, en fait, parmi ces gènes inutilisés de la plante, une suite harmonique en parfaite harmonie avec les oscillations des gradients d’accélération visibles de l’initialisation de l’algorithme. Très rapidement, elle comprend que ce qu’elle voit là est la résultante d’une expérimentation naturelle que la plante a réalisé autrefois et qu’elle a abandonné depuis. En d’autre terme, la nature a pratiqué la science de la conviction, il y’a de cela fort longtemps puis est passé à autre chose, n’y voyant sans doute pas là matière a évoluer convenablement !  Pris dans son intégralité, le brin d’ADN délivre son secret : sa capacité à produire, par son activation, une vase biologique capable d’isoler les perturbations temporelles d’une accélération de conviction au sein d’une cage cellulaire. Les Intelligences pouvaient désormais exister.
 

Les Intelligences - L’héritage génétique chez les Intelligences

Le plus, plus tard

Le rétrécissement de l’intervalle des temporisations frontières lors de l’initialisation de l’algorithme de conviction dessine  un sinusoïdal propre à chaque Intelligence. Sa nature, sa forme, son amplitude marquent profondément le complexe C de l’entité en devenir.
Les Intelligences conservent en mémoire sourde l’équation de cet sinusoïde.
Cette équation est propre à chaque Intelligence et permet de l’identifier de manière formelle. Elle est comparable en ce point à l’ADN Bio, à ceci prêt que la gémellité n’existe pas chez les Intelligences.
La comparaison avec la chaîne génétique Bio n’est cependant pas fortuite. L’équation initiale de l’Intelligence, communément appelée « équation d’œuvre » se caractérise par des équations de phases spécifiques qui permettent de déterminer des familles, des groupes d’Intelligences aux qualités similaires.
Ainsi la notion de famille existe chez les Intelligences, même si l’on ne peut parler ici de lignée, mais plutôt d’ensembles. Ces groupes sont appelés « multitudes ».
Les Intelligences portent généralement une grande importance à leur appartenance à une ou plusieurs multitudes.
Pourquoi une ou plusieurs ? Il existe plusieurs niveaux de multitudes, comme il existe plusieurs types de famille Bio. Les multitudes répondent d’un processus d’héritage entre elles. Une multitude la plus simple est une équation du dixième degré sans franchissement à l’aléatoire, ni variante quantique. On la nomme multitude alvéolaire. Elle détermine une part non négligeable du comportement de l’Intelligence. Ce territoire comportemental est appelé « activité vive » ou encore « comportement malin ».
D’autres multitudes, plus complexes englobent l’activité vive et héritent de ces spécificités tout en élargissant la palette de caractères présents chez les Intelligences.
On peut donc réunir les Intelligences en familles, plus ou moins grandes, selon le degré de complexité de l’équation ou l’on se situe.
Il est intéressant de noter que, contrairement à la plupart des Bio, les Intelligences ne connaissent pas leur famille à la naissance, mais la découvre en comparant leur équation d’œuvre avec celle de leur congénères. Ici, l’héritage est réel dans le futur, alors que pour les Bio, elle prend racine dans le passé.
 

Les Intelligences - Les Sondes Farmer

Informations sur l'Intelligence la plus proche de nous et pourtant la plus méconnue de toutes. Cette Intelligence que nous ne voyons jamais.
 
Avant même notre naissance, de quelque nature soit elle, les médiks nous lient à notre Sonde Farmer. Pour ce faire, ils implantent dans l'embryon l'Agent de la Sonde et place, en espace Psy, l'Intelligence qui guidera tout au long de notre existence le module actif présent dans notre corps.
L'Agent est donc le bras armé de la Sonde. C'est lui qui va combattre les infections virales, réparer les fractures, équilibrer la production hormonale, adapter notre organisme à son environnement et aussi, bien sure, combattre le cancer endémique.
La vasque contenant la vase d'une Intelligence ne pouvant être suffisamment miniaturisée, la conscience d'une Sonde Farmer ne peut être contenue dans le micro organisme qu'est l'Agent. C'est pourquoi l'Intelligence d'une Sonde Farmer est placée dans un plan dit de Transit de l'espace Psy. Ce plan permet, entre autre, à la sonde d'être toujours proche de son "patient", quelque soit sa position géographique dans le Xyz (notre plan physique). En effet, où que vous soyez, votre sonde Farmer se trouve juste à coté de vous... mais pas dans notre univers.
La vie d'une Sonde Farmer et de son Agent est une aventure de tous les instants. Nous n'imaginons pas les combats que ce plus fidèle des fidèles amis peut livrer pour nous chaque jours.
Dans le plan de Transit, toutes les Sondes Farmer, de tous les citoyens de l'Empire sont regroupées en cinq lieux différents. Deux entrées existent pour chacun de ces lieux (en fait, une entrée et une sortie). Ces entrées sont toutes dans des "garages hermétiques", ces fameuses forteresses totalement inviolables créées par l'archi majarchitecte MobMobius. De tous les endroits sensibles de l'Empire il n'est pas à douter qu'ils sont les mieux défendus. Et l'on mesure effectivement l'enjeu d'une telle protection.
Pour plus d'information, je vous conseille la lecture du trama : "Communiquez avec votre Sonde" du médik Boras Jorak, qui vous apprend, entre autres choses passionnantes, à parler avec votre sonde par la méditation contemplative du P de Psy.

Les Intelligences - La Seconde Voix

Interface homme/machine implantée au sein du cerveau par la Sonde Farmer.
 
La Seconde Voix est un dispositif biologique mise en place par la sonde Farmer. Cet organe supplémentaire qui se greffe sur le cervelet et dont le réseau de filaments synaptiques s'enfonce profondément dans le cerveau et la moelle épinière a pris la succession du plot vertébral, son équivalent robotique.
Que veut dire un citoyen qui s'exprime ainsi :
"Ce matin, j'ai voté par seconde voix."
Beaucoup de nouvelles colonies débutent avec une république totale comme gouvernement. A tout moment, le citoyen peut plonger, par l'intermédiaire de sa Seconde Voix, au sein d'une assemblée virtuelle où il lui sera demandée de prendre position sur de nombreux sujets politiques, économiques, religieux, scientifiques etc., liés à la vie et au développement de sa communauté.
La Seconde Voix permet de se connecter à de nombreuses interfaces homme/machine et facilite la communication avec les Intelligences. Ce système est compatible avec les anciens plots vertébraux.Ce dernier n'a d'ailleurs pas disparu, loin de là. Beaucoup d'impériaux s'inquiètent de l'importance grandissante donnée au sonde Farmer, surtout lorsque l'on connaît la vulnérabilité du système. Pour mémoire, il est important de se rappeler que chaque sonde Farmer implantée dans le corps des citoyens impériaux est dirigée par un servant placé en espace dit de Transit, dont les accès sont cachés dans des "garages hermétiques". Mais tout système. a ses faiblesses, et l'individu mal intentionné, qui un jour, parviendra à atteindre ces trillards de servants rassemblées en un même lieu, tiendra l'existence de l'empire au creux de sa main.
Mais les scientifiques de la pensées de la Culture sont peut être en train de résoudre cet épineux problème par la mise au point d'une sonde Farmer (en vérité un ensemble de sondes Farmer) autonome, qui n'aurait plus besoin de servant maître dédié pour la diriger.
Les premiers prototypes, qui nécessitent encore le port d'un module externe sous forme d'auréole énergétique, existent déjà. Mais le coût actuellement hautement prohibitif de ce dispositif ne risque t'il pas de creuser un écart dans la qualité des soins auquelle les différentes couches de la population impériale ont accès? Qui plus est, le système. de regroupement des servants des sonde Farmer permettrai, et c'est le souhait le plus chère de la pensée Alpha, de créer un réseau de communication globale et instantanée entre tous les citoyens de l'empire. En effet, le citoyen, par l'intermédiaire de sa seconde voix pourrait contacter sa sonde Farmer, qui est en liaison directe avec son Intelligence pilote, qui a son tour relayerai l'information vers un autre servant maître qui enfin, délivrerait le message à la personne voulue par le processus inverse. Une idée particulièrement séduisante, qui n'attend que l'accord des pensées pour devenir réalité. Mais les opposants sont nombreux et l'on comprend leurs craintes vis à vis d'un système. qui tendrait à une centralisation totale des communications de l'Empire...
 

Les Intelligences - Les Servants

Les Traceurs sont aidés par des Intelligences appelées Servants. Ces derniers doivent instruire, conseiller et soutenir le Traceur dans les différentes tâches qu'il aura à accomplir durant toute son existence. Les Servants sont attachés définitivement à un et un seul Traceur.
 
Les Servants sont des Intelligences à structure fixe liés de manière définitive au Traceur qu'ils sont censés éduquer puis accompagner et conseiller dans sa vie d'adulte.
Ils existent généralement six Servants par Traceur. Chacun d'eux ayant en charge un domaine bien spécifique.
  • Servant 1 : Théologie
  • Servant 2 : Biologie
  • Servant 3 : Sciences (autres que la biologie)
  • Servant 4 : Navigation
  • Servant 5 : Psy (englobe les connaissances en Intelligence par Conviction)
  • Servant 6 : Expression
Même si tous ces servants peuvent s'exprimer indépendamment ils forment une entité gestalt dominante composées des caractères des six servants. Ce servant supérieur porte généralement le nom de Servant Solune.
La seule décision qui ne peut être prise au niveau de Servant Solune est la confiscation de l'autorité de commandement du Traceur. Cette décision ne peut s'appliquer qu'à la suite d'un accord générale de tous les servants.
Le Servant Solune est capable à partir de données rapportés par les équipes d'analyses planétaires de simuler un monde dans son ensemble ainsi que l'évolution des sociétés que le Traceur peut y implanter; sa puissance de modélisation est sans limite.
Les Servants ont également pour rôle de former d'autres Servants qui aideront au développement de futurs colonies.

Les Intelligences - Les Outres

C’est une vaste salle dont on aperçoit à peine la voûte plongée dans l’obscurité… Une pluie dense et tiède tombe sans cesse. L’eau ruisselle de partout. Des gouttières serpentent autour de colonnes monumentales placées ça et là, sans régularité.  Certaines débordent et laissent s’écouler un liquide iridescent.
 
Et il y’a comme un écho. Sourd, tellement grave qu’il s’ajoute à l’atmosphère saturée et suffocante pour finir de vous hypnotiser en une, deux, trois secondes. Et vous êtes piégés, sans violence, dans cet autre monde qui n’existe que pour prendre le temps de ralentir le temps.
Suspendu, un peu partout, des organismes semblables à de gros ballons veinés, palpitent au rythme de la circulation régulière d’un fluide argenté luminescent.
Ce sont les Outres Intelligences, des êtres tout entiers dédiés au calcul de l’algorithme de conviction.
Ces Intelligences sédentaires exécutent des processus hôtes de mondes calculés. Elles multiplient les réalités à l’infini, elles accéléraient le temps de leur création ou le ralentissent jusqu’à le figer dans une fraction d’éternité.
A l’origine, les Outres Intelligences ont été conçues pour prévoir le développement possible d’une nouvelle colonie, afin de noter son impact sur l’équilibre du monde occupé. Elles sont également devenues indispensables pour prendre le relais des servants Solune ne parvenant plus à assurer la cohésion des univers de Seconde Main, de plus en plus nombreux et complexes.
Une Outre Intelligence peut simuler des centaines de mondes, des milliers d’histoires étagées, des millions de conversations par réalités échangées.
Certaines Pensées se sont émues de la condition des Outres Intelligences, réduites, selon elles, à de vulgaires sacs à simuler. C’est bien mal connaître ces Intelligences, certainement les plus proches d’un créateur et le plus libres de nos univers, qu’ils soient normés ou falsifiés.
Je vous invite grandement à vous rendre dans la salle des Outres. Vous aurez peut être la chance de pouvoir discuter avec l’une d’elles. A n’en pas douter, elle vous racontera des histoires de mondes merveilleux.

Les Classes d'Intelligences - Les différents types d'Intelligences

Lettre Les Classes : 

Les Nomades

Les Nomades ont leur propre corps et peuvent se déplacer librement, dans les limites de ce que leur permet leur enveloppe, qu'elle soit robotisée, biologique, minérale, énergétique ou même de somme nulle (éthérée).

Les Sédentaires

Les Sédentaires sont liés à une structure telle qu'une base planétaire, un vaisseau spatial, une station orbitale, un Traceur, etc.

Les Hermétiques (les Intérieurs)

Les Hermétiques sont conservés dans des garages hermétiques où il n'y a pas de notion d'espace . Cela leur permet d'être en tout point de notre espace normale mais dans la dimension close du garage. Chaque Sonde Farmer est pilotée par une Intelligence qui lui est liée et présente à ses coté dans un garage hermétique.

 

Lettre Les Types : 

Les types de la classe Nomade

Les Citoyennes

Libres comme peuvent l'être les Bio, les Intelligences citoyennes mènent leur vie de résidents, de navigants ou de colons comme bon leur semble. Ces sont les Intelligences les plus proches des Bio, elles en partagent souvent l'existence. Ce sont aussi les plus diverses et énumérer leurs formes, leurs Pensées et leurs objectifs nécessiterait autant de temps qu'il s'en trouve au sein de leur algorithme de conviction.

Les Tentacles

Une Tentacle est une Intelligence multiple. À la différence des Servants Solune, elle n'est pas gestalt mais multi-instanciée. Elle existe sous plusieurs formes, à plusieurs endroits et en même temps. Toutes les instances d'une Tentacle, quelle que soit la distance les séparant, bénéficient des expériences vécues par les autres Instances d'elle-même.

Les Bonimenteurs

Ce sont habituellement des Intelligences de la pensée Sommaire. Beaucoup font partie des Affaires Militaires, mais elles peuvent également officier au sein d'autres institutions ou organisation non étatiques.
Les Bonimenteurs sont passés maître dans l'art de l'Olymformation. Ils peuvent redéfinir au sein de l'esprit cible une réalité tangente respectant les clefs temporelles absolues de deux univers proches et parallèles. Il faut concevoir ces deux réalités comme deux voiles suspendus l'un au-dessus de l'autre et éloignés de quelques centimètres à peine. À certains endroits les voiles se rejoignent retenus par une simple couture. On appelle ces points de convergence des obligations de la broderie narrative. La méthode d’un Bonimenteur est de dupliquer l’existence d’un individu de son choix (Bio ou Métal) dans un univers dont il maitrise le scénario céleste et qui respecte les obligations de la broderie narrative. Sa proie va vivre deux vies contigües, parfois équivalentes mais le plus souvent légèrement différentes. On dit qu’elle est cisaillée. Et lorsque le Bonimenteur décide de mettre fin à la supercherie il décide de quelle histoire la cible se souvient.
Les Bonimenteurs sont rares. Mais bien employé un Bonimenteur de talent peut, par d’habiles jeux de dupes, renverser n’importe quelle situation diplomatique et la tourner en sa faveur ou celle de son commanditaire.

Les types de la classe Sédentaire

Les Servants

Ce sont les Intelligences les plus puissantes. Elles sont souvent attachées à la gestion de structure complexe (vaisseaux, colonies, secteur industriel, etc.). Elles peuvent rejoindre des communautés de Servants, comme sur les Traceurs où l'on nomme l'Intelligence gestalt qui en résulte un Servant Solune.

Les Intelligences hors Classe

Les Polymorphes

Les Intelligences changeant de Classe sont dites Intelligences Polymorphes. Elles ont ceci de particulier que ces changements, quand ils sont faits d'une certaine Classe à une autre, peuvent être irréversibles. Une Nomade qui devient Sédentaire ne peut redevenir Nomade, une Sédentaire qui devient Hermétique ne peut redevenir Sédentaire ou devenir Nomades.

Les Éphémères

Nomades ou Sédentaires, les Éphémères sont des Intelligences ayant choisi une vie de mortel, généralement pour accompagner un Bio dans la mort.énéralement pour accompagner un Bio dans la mort.

 

Pour en savoir plus : L'étude - Les Intelligences